Maîtresse de Conférences

Rachel Rogers

Coordonnées

Adresse
UT2J, DEMA
Bureau
LA 254
Mail
rachel.rogers@univ-tlse2.fr

Discipline(s) enseignée(s)

Histoire et civilisation britanniques, civilisation du monde anglophone (L1/L2), préparation aux épreuves orales CAPES/Agrégation, histoire contemporaine (Europe au XIXe siècle, Licence Histoire Bilingue), histoire des mouvements radicaux en Grande-Bretagne à l’époque des révolutions Atlantiques (L3) ; métiers de la recherche – introduction à l’historiographie des guerres civiles britanniques du XVIIe siècle. (L3).

Thèmes de recherche

Histoire politique ; histoire des mouvements populaires et radicaux en Grande-Bretagne 1760s-1914 ; politique britannique à l’époque des révolutions américaine et française ; britanniques résidant en France, 1789-1815.

Activités / CV

Responsabilités scientifiques

  • Membre élue du conseil du laboratoire CAS
  • Co-responsable du programme 1 de l’axe 3 ‘Crises mémorielles, réécritures du passé’ (2021-2026)
  • Co-organisatrice, depuis 2014, des séminaires et journées d’études dans le cadre de l’Atelier Transatlantique d’Histoire Intellectuelle et Politique (ATHIP). Co-animation depuis 2022 du séminaire ‘Constructing the Commons’.
  • Responsable éditorial de la rubrique ‘civilisation britannique’ pour la revue en ligne Miranda

Formation et carrière
  • CAPES d’Anglais, 2007
  • Agrégation d’Anglais, 2008
  • Doctorat : Doctorat en Anglais, soutenu le 30 novembre 2012, “Vectors of Revolution: The British Radical Community in Early Republican Paris, 1792-1794”, Université Toulouse Jean Jaurès, dir. Xavier Cervantes et Jon Mee. Jury : Xavier Cervantes (Université Toulouse Jean Jaurès, co-directeur), Jon Mee (University of Warwick, GB, co-directeur), Mary-Ann Constantine (University of Wales Centre for Advanced Welsh and Celtic Studies, National Library of Wales, Aberystwyth, pays de Galles, rapporteur), Norbert Col (université de Bretagne Sud, Lorient, rapporteur), Fabrice Bensimon (université Paris 4, président). Mention : Très honorable avec les félicitations du jury.
  • Maître de Conférences, Département d’Anglais, Université Toulouse Jean Jaurès depuis 2013.


Principales publications 

Ouvrages

  • Friends of the Revolution: The British Radical Community in Early Republican Paris 1792-1794 (London: Breviary Stuff Publications, 2021).


Directions d’ouvrages collectifs et de numéros de revues 

  • Co-direction avec Alexandra Sippel, "Peterloo 1819 and After: Perspectives from Britain and Beyond", Caliban 65, 2022. A paraître.
  • Co-direction avec Alexandra Sippel, “Thomas Spence and his Legacy: Bicentennial Perspectives”, Miranda [En ligne], 13 | 2016, mis en ligne le 23 novembre 2016.


Articles

Informations complémentaires

Chapitres d’ouvrages

  • “‘Relinquish[ing] all former connections’: British radical emigration to early republican Paris” in Exiles, Émigrés and Expatriates in Romantic-Era Paris and London David Duff & Marc Porée eds. (Litteraria Pragensia, 2019).
  • Self and community in radical defence in the French revolutionary era: The example of Oppression!!! The Appeal of Captain Perry to the People of England (1795)” in Writing and Constructing the Self in Great Britain in the Long Eighteenth Century, eds. John BakerMarion Leclair and Allan Ingram (Manchester: Manchester University Press, 2018) 228-247
  • ‘Men without a Country’: British Radicals as Vectors in 1790s Paris, La figure du passeur : Transmission et mobilité culturelles dans les mondes anglophones, Pascale Antolin, Arnaud Schmitt, Susan Barrett, Paul Veyret (dir.), Pessac: Presses de la MSHA, 2014, p. 135-154.

Comptes-rendus
Traductions
  • Lori Pauli, « Le Premier Négatif : O. G. Rejlander et l’art de la photographie mise en scène dans la Grande Bretagne du XIXe siècle », Entre code et corps : tableau vivant et photographie mise en scène, Figures de l’Art 22, ed. Christine Buignet, Arnaud Rykner, Presses Universitaires de Pau, 2012. (Traduit de l’anglais)
  • Arnaud Rykner, « The Power of Tableaux Vivants in Zola: The Underside of the Image », Image and Narrative, Vol 12, No 3, 2011, p. 98-112. (Traduit du français)