Laboratoire Cultures Anglo-Saxonnes (CAS)


Accueil CAS > Séminaires > Œuvre De Justice, Oeuvre(s) de Fiction 

Œuvre De Justice, Oeuvre(s) de Fiction 

Responsables scientifiques

  • Emeline Jouve : Maître de conférences en LLCER Anglais à l’Institut National Universitaire Jean-François Champollion et membre du Laboratoire Cultures Anglo-Saxonnes de l’Université Toulouse Jean-Jaurès.
  • Lionel Miniato : Maître de conférences HDR en droit privé et sciences criminelles à l’Institut National Universitaire Jean-François Champollion et membre de l’Institut de droit privé de l’Université Toulouse I Capitole.

Présentation

Les séminaires « Œuvre de justice, œuvre(s) de fiction » s’inscrivent dans la continuité du colloque « Discours, récits et représentations : chronique judiciaire et fictionnalisation du procès » organisé les 10 et 11 mars 2016 à la Médiathèque José Cabanis à Toulouse. Pluridisciplinaires et pluriculturels, puisque ouverts sur les mondes francophone et anglophone, ces séminaires rassemblent des chercheurs spécialistes de différentes disciplines (droit, littérature, histoire, sociologie, spécialistes de cinéma, de journalisme, etc.) afin de considérer les rapports entre justice et fiction.

Le thème retenu pour l’année universitaire 2016-2017 est « Scène(s) de justice/Scène(s) de théâtre ». Le procès n’est assurément pas un spectacle pour ses acteurs. Il n’en demeure pas moins que le rituel judiciaire et ce qui se joue dans un procès en font un véritable spectacle pour le public qui y assiste. De plus, il est des faux procès où les formes de la justice sont instrumentalisées, où le rituel judiciaire n’est destiné qu’à masquer une parodie de justice. Dans ce cas, précisément, la justice n’est alors plus qu’un spectacle, même pour les parties; elle est ici une fiction bien réelle, une tragédie pour l’accusé devant jouer le rôle que le tribunal veut qu’il joue, celui de coupable et « déjà condamné ». Nous considérerons ainsi les liens entre théâtre et justice. Il s’agira non seulement d’aborder la théâtralité de la justice et voir en quoi le rituel judiciaire s’apparente au spectaculaire théâtral mais également d’envisager les représentations que le théâtre fait de la justice ainsi que son potentiel à rendre la justice.

Conférences 2016/2017

Trois conférences sont prévues pendant l’année.

  • 26 janvier: Emeline Jouve (CAS, Toulouse), « Théâtre moderne américain, femmes et justice »
  • 23 février: Elyse Marie Cabasson (Théâtre de Nîmes) et Emma Morin (actrice et metteur en scène), « Intérieur théâtre/ Théâtre intérieur. Retour sur une expérience d’atelier théâtre en maison d’arrêt »
  • 20 avril: Christian Biet (Histoire et esthétique du théâtre, Nanterre), titre communiqué ultérieurement

Partenaires institutionnels