Laboratoire Cultures Anglo-Saxonnes (CAS)


Accueil CAS > Pratique > Membres

Professeur

Hélène Dachez

Coordonnées :
Université Toulouse 2 Jean Jaurès, DEMA
Bureau :
LA 252
Mél :
helene.dachez@univ-tlse2.fr
Structure(s) de rattachement :
Département Études du monde anglophone (DEMA)
Cultures Anglo-Saxonnes (CAS)

Fonction

Professeur des Universités

Discipline(s) enseignée(s)

Littérature britannique, traduction (thème et version)

Thèmes de recherche

Roman anglais au XVIIIe siècle, roman épistolaire, épistolarité, écriture du corps, liens entre écriture romanesque et médecine, histoire des idées au XVIIIème siècle, histoire des idées médicales.

Activités / CV

Formation et carrière

  • CAPES externe d’anglais (1995)
  • Agrégation externe d’anglais (1995)
  • Doctorat (20 novembre 1998) : « Ordre et désordre : le corps et l’esprit dans les romans de Samuel Richardson (1689-1761) », Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle, dir. Monsieur le Professeur Serge Soupel. Jury : Madame le Professeur Élisabeth Détis (présidente ; Université Paul-Valéry-Montpellier 3), et Messieurs les Professeurs Serge Soupel (directeur ; Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle), Paul-Gabriel Boucé (Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle) et Peter Wagner (Université de Koblenz-Landau, Allemagne). Mention « très honorable à l’unanimité avec les félicitations du jury à l’unanimité ».
  • Habilitation à Diriger les Recherches (12 décembre 2006) : « Le Corps dans le roman anglais du XVIIIe siècle », Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle, garant : Serge Soupel. Jury : Mesdames les Professeurs Suzy Halimi (Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle) et Isabelle Bour (Université François Rabelais-Tours, Présidente du jury), et Messieurs les Professeurs Jacques Carré (Université Paris 4-Sorbonne), Allan Ingram (University of Northumbria-Newcastle, Royaume-Uni) et Serge Soupel (directeur ; Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle)
  • Maître de Conférences (1999-2008), Université Toulouse 2 Le Mirail
  • Professeur (2008-), Université Toulouse 2-Le Mirail / Jean Jaurès

Responsabilités scientifiques
  • Membre du Conseil du CAS
  • Membre du comité de lecture de la revue en ligne Miranda (depuis janvier 2009)
  • Editrice des articles hors thèmes pour la revue en ligne Miranda (domaine : littérature et arts britanniques ; depuis janvier 2013)
  • Membre du comité de lecture de la revue LISA (depuis septembre 2016)

 
Principales publications

Ouvrages

  • Ordre et désordre : le corps et l’esprit dans les romans de Samuel Richardson (1689-1761) (Villeneuve d’Ascq : PU du Septentrion, 2000), 542pp (thèse publiée en l’état).
  • Le Sang dans le roman anglais du XVIIIe siècle (Montpellier : Presses Universitaires de la Méditerranée, 2007), 327pp.


Directions d’ouvrages collectifs et de numéros de revues

  • Codirection (avec Annick Cossic-Péricarpin) de l’ouvrage La Sociabilité en France et en Grande-Bretagne au Siècle des Lumières. L’émergence d’un nouveau modèle de société. Tome 2 : Les Enjeux thérapeutiques et esthétiques de la sociabilité (Paris : Le Manuscrit, 2013), 324 pp.


Articles

  •  “Curse, Cross and Corpse: Blood Ties in Samuel Richardson’s Clarissa (1747-48),” Ordre et chaos. Imaginaires 12 (2008): 99-116.
  • « La création dans Tristram Shandy (1760-67) de Laurence Sterne », Dilemmas, éd. Alain Geoffroy, Alizés 30 (2008): 143-64.
  • “‘An overgrown monster’: London in some eighteenth-century writings,” Anglophonia / Caliban. French Journal of English Studies 25 (2009): 285-94.
  • “The Price of Love; Or, the Economics of the Bed in the Novels of Defoe, Cleland and Sterne,” Mentalities / Mentalités 25.1-2 (2011): 20-28.
  • “Clementina’s disease and polyphonic narration in Samuel Richardson’s Sir Charles Grandison (1754),” en collaboration avec Sophie Vasset (Université Paris-Diderot), Medicine and Narration in the Eighteenth Century, ed. Sophie Vasset, Studies on Voltaire and the Eighteenth Century 4 (2013): 83-104. 
  • « Peste, texte et contagion : A Journal of the Plague Year (1722) de Daniel Defoe », Raconter la maladie, éds. Sophie Vasset et Alexandre Wenger, Dix-Huitième Siècle 47 (2015): 311-24.
  • “‘I don’t know where to go for a quiet mind’: a Case-Study of Samuel Richardson’s Clementina », Representing and Expressing States of Mind, eds. Leigh Wetherall-Dickson and Anita O’Connell, Studies in the Literary Imagination 48.1 (2015): 1-15.


 Chapitres d’ouvrages

  •  « Autour de Pamela; Or, Virtue Rewarded (1740) de Samuel Richardson : imitations, adaptations, parodies », Pamela européenne : Parcours d’une figure mythique dans l’Europe des Lumières, études dirigées et rassemblées par Lucie Comparini, (Montpellier : Presses Universitaires de la Méditerranée, 2009) 43-71.
  • “‘The night flies apace’: Darkness and Elucidation in The Monk (1796), by M. G. Lewis,” The Enlightenment by Night: Essays on After-Dark Culture in the Long Eighteenth Century, eds. Serge Soupel, Kevin Cope, Alex Pettit (New York: AMS, 2010) 359-78.
  • « Réécritures du suicide par amour dans Pamela, Clarissa et The Wanderer », Figures et culture de la dépression (1660-1800), Tome 2, The Representation and Culture of Depression (1660-1800), éds. Clark Lawlor et Valérie Maffre (Montpellier : Presses Universitaires de la Méditerranée, 2010) 95-108.
  • “‘Let me collect myself, and pursue my journey’: Generation in Tristram Shandy (1760-67) by Laurence Sterne,” Great Expectations: Futurity in the Long Eighteenth Century, eds. Mascha Hansen and Jürgen Klein (Frankfurt am Main: Peter Lang, 2012) 223-35.
  • “‘The Small Sweet Courtesies of Life’: Sentimental Sociability in Laurence Sterne’s A Sentimental Journey,” La Sociabilité en France et en Grande-Bretagne au Siècle des Lumières. L’émergence d’un nouveau modèle de société. Tome 2 : Les Enjeux thérapeutiques et esthétiques de la sociabilité, dirs. Annick Cossic-Péricarpin et Hélène Dachez (Paris : Le Manuscrit, 2013) 209-234.
  • “Epistolary Sociability: Samuel Richardson and His Readers,” La Sociabilité en France et en Grande-Bretagne au Siècle des Lumières. Tome 5 : Sociabilités et esthétique de la marge, dirs. Annick Cossic et Alain Kerhervé (Paris : Le Manuscrit, 2016), 127-151.

Informations complémentaires

Comptes rendus